Return to Kyoto for momiji

L'objet principal de ce voyage au Japon au mois de novembre est : voir les momiji (érables) rougir pour l'automne. Je pensais arriver un peu tard à Kyoto, qui est je pense un des meilleurs spots pour les voir,mais finalement je suis encore dans les bons temps (merci au réchauffement climatique ?)

The main purpose of this trip to Japan in November is to see the momiji (maples) blush for the fall. I thought I would arrive a little late in Kyoto, which I think is one of the best spots to see them, but finally I'm still in good weather (thanks to global warming ?)

 

Cela fait quelques jours que je suis à Kyoto. Je fais quelques emplettes, je retourne dans les endroits que j'aime, c'est une ville que je connais mieux désormais (surtout après y avoir vécu un mois). J'ai donc repéré quelques spots pour faire de belles photos de momiji. Ce n'est pas simple, car cette période d'automne attire encore plus de touristes que celle des cerisiers en fleur. C'est notamment impressionnant dans les rues qui vont au grand temple Kyomizu-dera. Autant dire que pour faire des photos, c'est chaud ! Je vous expose tout d'abord quelques photos que j'ai prises ce samedi aux temples Cho-ren-in et Chion-in (ceux qui me suivent sur intagram en ont eu un avant-goût) :

I have been in Kyoto for a few days. I do some shopping, I go back to the places I love, it is a city that I know better now (especially after having lived there a month). So I spotted some spots to make beautiful pictures of momiji. This is not easy, because this autumn period attracts even more tourists than cherry blossoms. This is particularly impressive in the streets that go to the great temple Kyomizu-dera. Suffice to say that to take pictures, it's hot! First of all, I'm showing you some pictures I took this Saturday at the Cho-ren-in and Chion-in temples (those who follow me on intagram had a taste of it) :

Ce dimanche il m'a prie l'envie de sortir du centre-ville de Kyoto, et d'aller en périphérie. L'enjeu étant d'éviter les endroits les plus fréquentés, car le dimanche est le jour par essence de sociabilité des japonais : hors de question de rester chez soi à pantoufler, il faut sortir en famille, entre amis ou en amoureux pour se promener, prendre de jolies photos, beaucoup rigoler, et surtout s'arrêter prendre une glace (même en cette saison) ou bien dans une pâtisserie.

This Sunday he urged me to go out of downtown Kyoto and go to the outskirts. The challenge is to avoid the busiest places, because Sunday is the day by essence sociability of the Japanese : out of the question to stay at home to slap, you have to go out with family, friends or lovers to walk around , take nice pictures, laugh a lot, and especially stop taking an ice cream (even in this season) or in a pastry.

 

J'ai jeté mon dévolu sur une petite zone au nord est de Kyoto, pour voir les momiji dans un petit temple, le Ruriko-in (en bout de ligne de train Keian). Lors du trajet, j'ai commencé par m'inquiéter car le wagon était bondé. A mon arrivée, j'ai constaté par moi-même mon erreur du jour : j'ai choisi une des destinations prisée des japonais pour voir les momiji. En effet, dans le temple en question, lorsque les érables sont rouges, une table laquée est installée dans le temple pour refléter les couleurs des arbres.

I set my sights on a small area northeast of Kyoto, to see the momiji in a small temple, the Ruriko-in (at the end of Keian train). During the trip, I started to worry because the car was crowded. When I arrived, I realized for myself my mistake of the day: I chose one of the popular Japanese destinations to see momiji. Indeed, in the temple in question, when maples are red, a lacquered table is installed in the temple to reflect the colors of the trees.

 

Cela donne ceci (image internet de mauvaise qualité, désolé) :

This gives this (poor quality internet image, sorry) :

Sauf qu'en réalité, il n'est pas possible de prendre cette photo comme simple visiteur, vu la très haute fréquentation du temple. Vous avez pleine de gens autour de vous. La fréquentation est telle, qu'à la sortie du train des jeunes femmes avec des porte-voix guide la foule vers des tentes pour acheter le ticket d'entrée. Les personnes sont ensuite parquées par groupes et attendent d'être amenées devant l'entrée du temple, où elles attendent à nouveau que les personnes à l'intérieur sortent. J'ai estimé grossièrement que le temps d'attente était d'une à deux heures pour entrer.

Except that in reality, it is not possible to take this picture as a visitor, given the high attendance of the temple. You have plenty of people around you. The attendance is such that, at the exit of the train, young women with loudspeakers guide the crowd to tents to buy the entrance ticket. The people are then parceled in groups and wait to be brought to the entrance of the temple, where they wait again for the people inside to come out. I felt roughly that the waiting time was one to two hours to enter.

J'ai fui. J'ai dû rater une occasion formidable de me serrer auprès de mes amis japonais pour observer un bout de feuille reflété sur la fameuse table laquée. Je me suis lancé à la place dans une petite randonnée dans les beaux quartiers résidentiels de Kyoto pour rejoindre une zone proche de la résidence d'été de l'empereur. En effet, au bout d'une petite heure de marche, j'ai découvert un temple enfoui dans la forêt qui borde la résidence de l'empereur. Il s'agit du temple Sekizan zen-in : en compagnie d'une dizaine de vieux japonais (des hommes que j'ai soupçonné d'avoir bu avant de faire la visite), j'ai profité d'une ambiance bien agréable !

I fled. I had to miss a great opportunity to hug my Japanese friends to see a piece of leaf reflected on the famous lacquered table. I started instead in a small hike in the beautiful residential areas of Kyoto to reach an area near the summer residence of the emperor. Indeed, after an hour of walking, I discovered a temple buried in the forest that borders the residence of the emperor. This is the Sekizan Zen-in temple: in the company of a dozen old Japanese (men I suspected of drinking before making the visit), I enjoyed a very nice atmosphere !

 

C'est la magie de Kyoto, de réserver ce genre de petites surprises :

It is the magic of Kyoto, to reserve this kind of small surprises :

Vous noterez sur la dernière photo les fleurs de sakura (cerisier): les japonais ont un cerisier spécial qui peut fleurir deux fois dans l'année : une fois au printemps et une deuxième au début de l'hiver.

You will notice on the last photo the flowers of sakura (cherry) : the Japanese have a special cherry which can bloom twice in the year: once in the spring and a second at the beginning of the winter.

Écrire commentaire

Commentaires : 0