Takamatsu welcomed me with flowers

Vous aurez sans doute remarqué que je n'ai pas été réellement emballé par ma découverte de la ville de Kobe. Certes, c'est une grande ville moderne, avec ses gratte-ciels, son port, ses loisirs et lieux de commerce. La population qui y vit est très proche de celle de Tokyo (salary men, jeunes filles habillées comme dans les magazines de mode). Mais au final, je trouve une ville sans âme, où il y a peu de choses à voir.

You will probably have noticed that I was not really excited about my discovery of the city of Kobe. Admittedly, it is a big modern city, with its skyscrapers, its port, its leisure activities and places of commerce. The population living there is very close to that of Tokyo (salary men, girls dressed as in fashion magazines). But in the end, I find a city without soul, where there is little to see.

 

C'est pourquoi j'ai été heureux de prendre à nouveau la route pour découvrir un nouvel endroit : la ville de Takamatsu sur l'île de Shikoku.

That's why I was happy to take the road again to discover a new place: the city of Takamatsu on the island of Shikoku.

A vrai dire, j'ai plutôt pris la mer. J'avais en effet le choix entre train (5 h de trajet) ou bien une traversée de 4 h sur un ferry, qui faisait en outre une halte (de 10 mn) sur une île (Shodoshima). Comme le beau temps était annoncé, j'ai pris mes valises en direction du port (30 mn de marche, heureusement qu'elles sont à moitié vides). De là je suis monté sur le ferry de Jumbo Ferries (16 euros la traversée).

In fact, I rather went to sea. I had indeed the choice between train (5 h of journey) or a crossing of 4 h on a ferry, which made also a halt (of 10 mn) on an island (Shodoshima). As the good weather was announced, I took my bags towards the port (30 minutes walk, fortunately they are half empty). From there I climbed the Jumbo Ferries ferry (16 euros crossing).

 

Cette traversée a été très agréable. Il faut dire que le ferry était confortable : chacun s'installe où il veut, j'ai choisi un siège plutôt que les tatami et j'ai bien veillé à ne pas m'installer dans la pièce réservée aux femmes (pour qu'elles ne soient pas ennuyées par ces messieurs). Il est possible d'acheter à boire dans des machines, mais également de déjeuner, car il y a un petit restaurant qui propose des plat d'udon (pâtes japonaises spécialité de l'île de Shikoku). J'ai donc mangé des udon au curry. L'ambiance était conviviale, les japonais s'invitent à la discussion, pour partager des biscuit apéritifs et quelques canettes de bière, même s'ils ne se connaissent pas. Bien évidemment, ils se sont bien gardés de "me déranger".

La mer était si calme qu'on aurait dit un grand lac, le soleil était au firmament, le temps était superbe !

This crossing was very pleasant. It must be said that the ferry was comfortable: everyone settles where he wants, I chose a seat rather than tatami and I made sure not to settle in the room reserved for women (for them do not be bothered by these gentlemen.It is possible to buy to drink in machines, but also for lunch, because there is a small restaurant that offers udon dish (Japanese pasta specialty of Shikoku Island) So I ate udon curry. The atmosphere was friendly, the Japanese invite themselves to the discussion, to share biscuits aperitifs and a few cans of beer, even if they do not know each other. were careful not to "bother me".

The sea was so calm it looked like a big lake, the sun was in the sky, the weather was superb !

En arrivant à Takamatsu, j'ai tout de suite compris que je changeais d'ambiance. Après plusieurs voyages au Japon, j'arrive à apprécier ces petits détails qui font la différence : les immeubles (des immeubles qui ne dépassent pas les 30 étages), les voitures (un nombre impressionnant de pick-up japonais et de vieilles subaru impreza, ça change des Ferrari de Kobe), peu de monde dans la rue et des restaurants qui ferment à 20 h. Ce sont les signes d'une ville plutôt provinciale comme on dirait chez nous. Il est vrai qu'elle fait "que" quelques centaines de milliers d'habitants.

Arriving in Takamatsu, I immediately understood that I changed mood. After several trips to Japan, I can appreciate these little details that make the difference: buildings (buildings that do not exceed 30 floors), cars (an impressive number of Japanese pickups and old subaru impreza, it changes Ferrari Kobe), few people in the street and restaurants that close at 20 h. These are the signs of a rather provincial city as we would say at home. It is true that it makes "only" a few hundred thousand inhabitants.

Ce matin, j'ai organisé mon programme de la journée en buvant un café au Starbucks (seul endroit où on peut boire un café correct). Il a deux endroits particuliers à visiter, la première fois, à Takamatsu : son grand parc dénommé Ritsurin Koen, et l'emplacement de son ancien château.

 

Le beau temps m'a incité à commencer par Ritsurin Koen. J'ai déjà vu des parcs ou jardins japonais qui sont connus pour leur splendeur. Les guides touristiques vous disent que celui de Takamatsu fait partie des plus beaux. Je dois avouer que je trouve cette affirmation plutôt élogieuse, car ce parc n'a pas la même beauté, le niveau top d'aménagement que ceux de Kanazawa ou de Matsumoto. Néanmoins, il est très agréable pour s'y promener, en famille, en groupe de touristes japonais, ou en amoureux. J'y ai passé tout de même trois heures à y faire des photos et quelques vidéos. 

The good weather made me start with Ritsurin Koen. I have already seen parks or Japanese gardens that are known for their splendor. Tour guides tell you that Takamatsu is one of the most beautiful. I must admit that I find this statement quite complimentary, because this park does not have the same beauty, the top level of development that those of Kanazawa or Matsumoto. Nevertheless, it is very pleasant to walk there, with family, group of Japanese tourists, or in love. I spent three hours doing photos and some videos.

 

Il y a un reproche que je ferai également aux concepteurs de ce parc : c'est qu'il a été conçu pour admirer principalement les cerisiers en fleurs (au printemps) et les pins. La période de l'automne n'est pas suffisamment mise en avant, il y a donc très peu d'érables rougeoyant, c'est dommage car ça lui enlève du charme en cette période de l'année. Et c'est ainsi que je me suis rappelé que les jardins de Kyoto sont splendides à toutes les périodes de l'année. C'est dire le niveau de conception et d'entretien de ces jardins.

There is a complaint that I will also make to the designers of this park is that it was designed to admire mainly cherry blossoms (spring) and pines. The period of autumn is not sufficiently highlighted, so there are very few glowing maples, it's a shame because it takes away the charm at this time of year. And this is how I remembered that the Kyoto gardens are splendid at all times of the year. This is the level of design and maintenance of these gardens.

Je me suis ensuite dirigé vers l'ancien château de Takamatsu. J'ai traversée une partie de la ville à pied pour se faire. L'endroit est plaisant, car s'il reste les remparts et les douves extérieures, l'intérieur qui a disparu a été aménagé pour la promenade et l'admiration des aménagement paysagers. Il y a semble-t-il souvent des expositions florales (les japonais en raffolent), c'était le cas aujourd'hui. J'y ai passé un moment agréable.

I then headed for the ancient Takamatsu Castle. I crossed a part of the city on foot to get done. The place is pleasant, because if it remains the ramparts and the moat outside, the interior which has disappeared was arranged for the walk and the admiration of the landscaping. There are often floral exhibitions (the Japanese love it), it was the case today. I had a good time.

Enfin, peut être que vous vous interrogez sur mes repas, car je ne vous ai pas beaucoup parlé. Il est vrai qu'à Kobe je n'ai pas vraiment mangé japonais traditionnel. L'influence occidentale du fait du tourisme a fait pulluler les restaurants italiens, coréens, chinois et américains. Vous verrez dans les photos que je n'ai pas vraiment mangé japonais (le fameux bœuf de Kobe est horriblement cher et je ne le trouve pas si extraordinaire. Par contre, ici à Takamatsu, j'ai mangé dans l'un des meilleurs petits restaurant d'udon et le plat que j'ai choisi était excellent : des "tempura-udon".

Well, maybe you're wondering about my meals, because I did not talk to you much. It is true that in Kobe I did not really eat traditional Japanese. Western influence due to tourism has swarmed Italian, Korean, Chinese and American restaurants. You will see in the photos that I have not eaten Japanese. On the other hand, here in Takamatsu, I ate in one of the best little restaurants in Udon and the dish I chose was excellent: "tempura-udon".

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Pauline (lundi, 06 novembre 2017 23:51)

    Quel temps magnifique!! Impressionnant..
    De belles photos qui font voyager �
    Les udons... Mmh! Je connais, c'est très bon.
    Profite bien �

  • #2

    Agnès (mardi, 07 novembre 2017 16:21)

    Takamatsu, magnifique .. mais ce doit être à cause du ciel bleu que les photos sont jolies, non ?
    Le parc est sympa aussi ! Ceux de Kyoto, je ne m'en souvient plus :-)
    Et je ne parle même pas de ce gros caillou au milieu de la mer lors de ta traversée !